Les graines germées

Depuis plusieurs années j’ai découvert les graines germées et je les ai intégrées dans mon alimentation. Elles sont faciles et ludiques à produire. C’est un rapport vitamine-prix très intéressant. Elles viennent égayer une assiette en toute simplicité. Alors j’ai décidé de t’en parler, parce que ça serai dommage de passer à côté.

Qu’est-ce que c’est ?

C’est le stade initial de croissance d’une plante. La graine sèche est réhydratée, puis arrosée régulièrement pour devenir une graine germée, une jeune pousse et finalement une belle plante ou un arbre. A ce stade initial, la graine germée est un concentré de vitalité. Toutes les enzymes sont prêtes à faire grandir une plante, les vitamines se multiplient. Elle est encore riche de nutriments nécessaire à la croissance de la graine.
On a l’habitude de les manger plutôt crues, car c’est sous cette forme là qu’elles conservent le plus d’enzyme. Le processus de germination est intéressant, car il réalise une préparation à la biodisponibilité des nutriments. Les graines germées sont en quelques sortes prédigérées.
Que des avantages ! Elles sont plus nourissantes, moins chères et plus facile à digérer que les légumes habituels ! Pourquoi s’en priver ?

Fort apport vibratoire

Au niveau énergétique, et si on se base sur les travaux d’André Bovis (1930) l’énergie vitale des graines germées fait partie de la cathégorie des aliments ayant un taux vibratoire le plus élevé.

  • Taux vibratoire fort : Herbes, légumes, céréales, graines et jeunes pousses. Ces aliments permettent la régénération du corps.
  • Taux vibratoire nomal : Fruits, baies, légumes, graines, céréales, herbes. Ces aliments bioactifs permettent la santé de l’individus, si cultivé sans OGM, ni pesticides ou produits chimiques.
  • Taux vibratoire faible : Nourriture dégradée par la cuisson, la réfrigération ou congélation. Ils n’apportent pas grand chose en terme de nutrition et assurent un fonctionnement minimum.
  • Taux vibratoire inexistant : Les produits ayant subit des modifications, transformation, raffinage, cuisson, conservation. Ils peuvent être nocifs et n’apportent pas de vitalité.

 

Quelles graines faire germer ?

On peut presque tout faire germer, sauf certaines plantes comme la tomate qui contiennent des éléments toxiques au stade de germination. Renseigne toi avant de tester une nouvelle plante.
Pour commencer voici quelques idées :

  • Des céréales : riz, quinoa, sarrasin, blé, orge, avoine, épautre, seigle, millet, maïs, kamut …
  • Des légumineuses : lentille, pois chiches, haricot hazuki, haricot mungo (soja), chanvre, petit pois
  • Des oléagineux : amandes, tournesol, lin, sésame, noisette, noix de cajou, graines de chia
  • Des graines potagères : alfalfa (= luzerne), roquette, brocoli, cresson, poireau, radis, trèfles, navet, pourpier, choux, celeri, carotte, betterave, épinard
  • Des plantes aromatiques : moutarde, fenugrec, raifort, fenouil, persil, cumin, coriandre

Comment faire germer les graines ?

On commence par un temps de trempage des graines, entre 6 et 12 heures en général, en fonction du type de graine. Tremper signifie simplement plonger les graines dans de l’eau, comme tu as déjà l’habitude de faire avec les pois chiches et lentilles avant de les faire cuire. En général, j’utilise ces temps de trempage :

  • 6 heures pour les amandes
  • 12 heures pour les lentilles
  • 6h pour l’alfalfa (= luzerne)
  • 6h pour le tournesol

Une fois le trempage terminé, on rince une fois les graines, puis on les arrose deux ou trois fois par jours. L’idéal est de les laisser dans une pièce à température ambiante (entre 18 et 25 °C) pas trop exposé à la luminosité les premiers jours. En général à partir du troisième jour, je place mon bocal d’alfalfa proche de la fenêtre pour développer la chlorophyle jusqu’au cinquième jour. Et puis hop, direction l’assiette !

  • Amande : on peut les manger après le trempage
  • Lentilles : 2 à 5 jours d’arrosage
  • Alfalfa : 5 à 7 jours
  • Tournesol : 2 jours
  • Pois chiche : 3 jours
  • Sarrasin : 1 à 3 jours
  • Poireau : 10 à 15 jours
  • Blé : 2 à 3 jours

Pour le matériel, j’utilise un simple bocal en verre, avec une gaze ou tissus de type grille et un élastique. En général c’est largement suffisant. Il est important que l’intérieur du bocal soit bien aéré entre deux rinçages, pour éviter le développement de pourriture. Pour obtimiser l’aération du bocal, en général on place le bocal incliné proche de l’évier. Ainsi l’eau s’écoute et l’air peut entrer facilement.

 

Idées de recettes :

Les idées de recettes sont infinit, mais on s’est tous déjà retrouvé avec des graines germées dans un bocal sans trop savoir quoi en faire. Alors pour démarrer tes expérimentations, voici quelques idées :

  • Chia Pudding : Un petit déjeuner très tendance dans le milieu fitness et cuisine bio. Les graines de chia sont considérées comme un super aliment. On place une cuillère à soupe de graines dans un verre d’eau (ou de lait). Après une nuit de trempage, les graines forment ce qu’on appelle un mucilat, c’est à dire une texture gélatineuse. Tu peux y ajouter du miel, des fruits, du yaourt ou des flocons d’avoines pour un petit déj’ bien copieux et vitaminé. 
  • Soupe miso avec pousses de soja : Les pousses de soja que l’on trouve partout dans la cuisine asiatique sont très facile à fabriquer à la maison. Utilise des graines de haricot mungo (le soja vert). 
  • Hummos quasi-cru : Prépare des graines de pois chiche germées pendant 3 jours. Lave bien les graines et plonge les 2 minutes dans de l’eau bouillante pour éliminer les toxines des graines. Prépare ensuite ton hummos comme d’habitude avec un filet d’huile d’olive, le jus d’un citron, du sel, du paprika, de l’ail, et de la purée de sésame (ou alors des graines dermées de sésame ?). Tu peux aussi tenter d’ajouter un bout de courgette crue. Mixe le tout pour une pâte à tartiner sympa !
  • Lait d’amande : Fait tremper une poignée d’amande pendant 6 heures. Mixe les dans un blendeur avec de l’eau. Filtre les particules avec un chinois, ou un sac en tissus. 
  • Jus de blé vert : Avec le jus d’orge ce sont des super aliments connus pour leurs vertues regénérantes. On attend que les graines de blé ou d’orge deviennent de l’herbe, on coupe l’herbe et on en fait des jus à l’extracteur de jus. En général les adeptes en boient un shot de quelques mililitres le matin à jeûn, car c’est très puissant. 
  • Galettes crues déshydratées de sarrasin et lin, c’est une astuce qu’utilisent les crudivores pour remplasser le pain sans utiliser de gluten ni de cuisson. La caractéristique du sarrasin et du lin c’est que comme le chia, ils produisent un mucilat (texture gélatineuse) qui peut être utilisé comme liant pour fabriquer des galettes séchées. C’est aussi la technique utilisée pour faire le pain essene 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s