Les pages du matin

Et voilà, déjà 12 semaines que j’ai commencé le programme de Julia Cameron, basé sur le livre « Libérez votre Créativité » du même auteur. Depuis 12 semaines, j’écris tous les matins sur mon cahir. C’est ce qu’elle appelle les pages du matin. On doit écrire trois pages, tous les jours au réveil, quand on a encore les idées embrumées.

 

Cette pratique a pour but de faire parler notre censeur, ce disque de phrase négatives qui tourne en boucle dans notre petit tête. Parfois il s’exprime, parfois non. C’est pas grave, il a la liberté de dire tout ce qu’il veut dans les pages du matin, de toute façon, personne ne le lira jamais. On ne se relis que 8 semaines après avoir commencé cette pratique. Et pour tout te dire, je n’ai pas tiré grand chose de ma relecture. Oui j’ai bien noté quelques idées intéressantes que je voulais mettre en place et que j’ai depuis mis en action. Mais ce n’est pas du grand art ce qui est écrit dans nos pages du matin.

Et c’est justement pour ça, que c’est le point de départ de la reconquête créative que Julia Cameron nous encourage à mener. On vide son sac au réveil, une bonne fois pour toute, comme ça on peut passer le reste de la journée à faire parler une autre voix en nous. La voix du bébé artiste qui tente de naître et de grandir. Cet artiste naissant que nous devont choyer, protéger et cacher parfois pour éviter de le décourager.

Parfois je déteste mes pages du matin. Parfois j’ai hâte de les écrire. Parfois je ne sais pas quoi écrire, donc j’écris la même phrase ne boucle, jusqu’à ce que germe une nouvelle idée. Tout est accepté. Tout, sauf montrer ces pages à qui que ce soit. C’est une règle que j’ai respecté avec précaution.

Quel bénéfice en tire-t-on ?
Déjà on s’autorise un peu plus à se laisser aller. On accepte d’écouter certains messages enfouis en nous qui n’osaient pas sortir. On accepte de faire des test, juste pour voir. On s’autorise à rêver et expérimenter.
C’est une pratique quasi méditative. Plus tu les écris vite et sans réfléchir, mieux c’est. C’est un peu comme dessiner des mandalas, prendre ta douche ou conduire sur l’autoroute pendant des heures. Tu le fais machinalement, ça te fais du bien et parfois (pas souvent) une idée géniale apparaît. C’est un début de canalisation, tu captes des idées qui te sont envoyées, tu les notes. A toi de choisir si tu prends le courage de les mettre en oeuvre, mais comme ton censeur a déjà dit tout ce qu’il avait à dire aujourd’hui, il est probable qu’il te laisse tranquille.

Pour moi les pages du matin, c’est ouvrir la porte à toutes les fenêtres de la créativité, comme dirait l’autre. Je n’ai donc qu’un seul conseil à te donner :
Même si tu n’achètes pas le livre de Julia Cameron à 6€80 car tu es fauché, même si tu n’es pas bon en orthographe, même si tu as toutes les raisons du monde pour blablabla …
FAIS TES PAGES DU MATIN !

En bonus, découvre aussi la version digitale des pages du matin. 750Words est un site internet sur lequel tu peux écrire tes pages, et à la fin du mois, il t’envoi tes statistiques sur ta régularité et la richesse de ce que tu écris. C’est intéressant, mais pour Julia Cameron, rien ne faut le bon papier et stylo. Et je suis d’accord avec elle.

Publicités

Une réflexion sur “Les pages du matin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s