Mon contenu publié en podcast

podcast economie intuitive lucie diez

Cela fait un moment que j’essaie de trouver un moyen de publier facilement du contenu sur plusieurs plateformes de podcast, sans avoir à payer pour cela. Il n’y a pas une plateforme d’audio qui se démarque de la masse, donc en attendant une tendance du marché, les producteurs de contenu devons nous adapter et être présents sur plusieurs plateformes.

Retrouve tous les épisodes sur ta plateforme de podcast préférées :

Un nouvel épisode par jour animé par Lucie Diez, Coach de vie et exploratrice du web.

Ce podcast parle de l’économie intuitive, une nouvelle vision de notre monde en pleine évolution. Comment peut-on utiliser notre partie irrationnelle et intuitive pour prendre des décisions professionnelles qui changent tout ? Le pont entre deux mondes qui se complètent.

  • Novembre 2018 : les premières interviews du projet « 50 femmes inspirantes »
  • Décembre 2018 : résumés et commentaires de livres
  • Janvier 2019 : Les 30 épisodes pour comprendre les zèbres, hypersensibles et multipotentiels.
  • Février 2019 : Du contenu natif créé spécialement pour les plateformes de podcast autours de l’Economie Intuitive dans notre quotidien

https://embed.radiopublic.com/e?if=conomie-intuitive-Wa3gmM&ge=s1!0fa991b5817a0f56557c1bb85fc2e1b3a0f5cf22

Bilan de l’année 2017/2018 en freelance

Déjà deux ans que j’ai décidé de créer mon entreprise en ligne, c’est l’heure du bilan. Qu’ai-je fait lors de cette dernière année avec mon business sur internet ?

Formations en ligne que j’anime

J’ai animé plus de 7 groupes de formation en ligne, soit plus de 120 personnes, sur 3 thématiques :

Interview de femmes inspirantes

Cette année pour mon projet de 50 interview, j’ai eu le plaisir de rencontrer et publier les entretiens avec :

  • Aude, fondatrice d’une marque de vêtements éthiques au Cambodge
  • Sarah, l’aventurière fauchée
  • Ingrid transforme la souffrance en liberté
  • Marie-Laurence psychologue du travail et digital nomade
  • Emeline du blog Le bonheur en Lumière
  • Peggy de l’académie du Développement Personnel
  • Cécile Bonnet, zèbre et anticonformiste
  • Claire Stride auteure du livre « Pleinement moi : Hypersensible, différente et c’est cool »

Avec 23 interviews écrites réalisées sur le blog dont 20 en vidéos, je suis maintenant à mi chemin de cette belle aventure de rencontres humaines. Ces rencontres m’ont également permis de rencontrer physiquement certaines de ces femmes, que j’ai eu le plaisir d’aller retrouver dans leurs villes ou de recevoir chez moi.

Groupe de travail

Suite à toutes ces belles rencontres, un petit groupe confidentiel et privé de collègues est né. C’est ce que j’ai appelé les Webaccompagnateurs Solidaires. Nous sommes une dizaines de thérapeutes en ligne à nous regrouper chaque mois pour consolider nos pratiques. C’est un échange très enrichissant pour chacun d’entre nous.

La découverte des zèbres

Je ne m’y attendais absolument pas, et cela m’a vraiment bouleversé. J’ai découvert en novembre le concept des Zèbres (personnes à haut potentiel). J’ai creusé le sujet et me suis alimenté de toute l’information que j’ai trouvé sur le sujet, jusqu’à pouvoir publier un résumé de mes recherches. C’est comme ça qu’est né la série de 30 vidéos sur les zèbres. Cette série de vidéos m’a value de belles rencontres, de passionnantes conversations et reconnexions avec qui je suis.

Conférences et formations que j’ai suivies

Parce qu’on n’arrête jamais d’apprendre, cette année comme tous les ans, j’ai assisté à de nombreux séminaires, conférences, congrès et formations.

  • World Employement Conférence : Quel est le futur de l’emploi à l’heure de la digitalisation et de la GIG economy ?
  • Byron Katie : The work
  • Marc De La Menardière chez Switch Collective
  • Cogito’z : Comment accompagner l’adulte HP dans sa reconversion professionnelle ?
  • Espace Totem : En quête de sens l’expérience

Yahoo m’interviewe sur ma vie sans frigo

La semaine dernière une journaliste m’a contacté pour en savoir plus sur ma vie sans frigo. Je ne sais pas pourquoi, mais le fait que je vive sans cet armoire à glace semble intriguer beaucoup autours de moi. C’est d’ailleurs le sujet de ma première vidéo Youtube, qui a un succès fou !

Yahoo

Nous avons rencontré Lucie Diez, jeune coach de vie qui a décidé il y a plus d’un an de débrancher son frigo. Une décision qui pourrait passer pour un caprice de “bobo écolo”, mais qu’elle justifie de façon pragmatique.

Et si l’on était tous amenés à se passer de frigo dans quelques années ? “Débrancher mon frigo m’a enlevé des tentations” C’est au moment où elle quitte sa colocation pour vivre seule, que Lucie trouve son frigo tout à coup encombrant : “il était énorme, faisait beaucoup de bruit, et je me suis aussi rendue compte que c’était ce qui consommait le plus d’électricité dans mon appartement”.

Pour Lucie, engagée dans une démarche de “mieux manger”, le fait de débrancher son frigo a aussi été une façon d’éloigner les tentations. “Cela m’oblige à manger des aliments plus vivants […]

Je fais par exemple mes conserves maison plutôt que d’acheter des plats tout préparés”, affirme celle qui a cependant été contrainte de modifier toute son organisation…

“Aujourd’hui, je fais des courses plus souvent…”

Vivre sans frigo, c’est aussi ne plus pouvoir conserver aussi longtemps certaines denrées indispensables à l’élaboration de nos repas, ce qui engendre de nouvelles habitudes d’achats. Lucie, qui faisait auparavant ses courses “une fois par semaine en revenant chargée”, doit aujourd’hui les faire “tous les trois jours en moyenne, avec des montants inférieurs et en revenant avec des sacs plus légers. Tout cela m’oblige à manger plus frais et plus vite, car je ne garde les aliments que j’achète que trois jours chez moi en général”, explique la coach de vie.

Une démarche qui incite généralement à privilégier les circuits courts où l’on se ravitaille aux grands supermarchés où l’on “fait le plein”. “Le fait de vivre en Italie m’a aidée pour ça, car là-bas la grande distribution ne fonctionne pas trop, je faisais mes courses dans des petites boutiques” explique Lucie.

Lire la suite de l’article.

Exploration de mon chakra sacré

Le chakra sacré est le deuxième. On a déjà vu comment bien travailler son enracinement, la base du premier chakra. C’est la première étape nécessaire à un travail énergétique.

Maintenant que c’est fait, c’est tout naturellement que la vie me dirige vers un travail sur le second chakra.

Symbolique du chakra sacré

  • Sexualité, sensualité
  • Utérus, coupe de réception, Graal
  • Capacité à stocker l’énergie sacrée et la partager lors du rapport sexuel
  • Centre créatif, origine de la vie
  • Plaisir
  • Possibilité d’exprimer ses émotions (deuxième étape de la pyramide de Maslow)
  • C’est là que les agressions restent mémorisées dans le corps d’une femme.

 

Comment faire circuler l’énergie dans le chakra sacré ?

  • C’est une zone du corps capable de recevoir de l’énergie.
  • Si le périnée, la zone pelvienne n’est pas assez musclée, la femme perd son énergie, elle se vide.
  • Une femme sensuelle, attractive est une femme pleine de cette énergie de vie car elle est capable de la collecter et de la garder.
  • Pour muscler cette zone, il est possible de faire des exercices de contraction pour muscler le périnée.
  • Il est également possible d’utiliser un oeuf de Yoni pour faire un travail de fond. Celui-ci permet de muscler aussi bien que de libérer des mémoires douloureuses. C’est particulièrement le cas du Quartz Rose et de l’Obsidienne

 

Rejoins l'aventure.jpg

Nouveau défi des 100 jours : Augmenter mon taux vibratoire

Bonjour tout le monde ! Ca y est, le printemps est là et plein de choses se mettent en place. J’ai déjà écrit un article sur les énergies du moment sur mon blog Economie Intuitive. Alors après avoir interviewé Christelle, j’ai décidé de me lancer avec elle un nouveau défi des 100 jours. Elle s’est lancé dans un processus pour se sevrer du sucre, une addiction similaire à la cocaïne pour certains. Moi je la suis en faisant mon propre défis.

 

Je m’engage donc pendant 100 jours (oui je sais, 100 jours c’est long) à poser une action par jour pour m’aider à augmenter mon taux vibratoire.

Pourquoi augmenter mon taux vibratoire ?

J’ai déjà écrit un article et publié une vidéo sur le sujet.

Je comptes prochainement publier un autre article sur les 100 actions que je mets en place justement pendant ces 100 jours pour vous aider et vous donner des idées simples à appliquer également tous les jours. Pendant 100 jours, je réalise un direct sur Facebook. Ensuite je compile ces vidéos tous les 10 jours sur ma chaîne Youtube.

 

Pour ceux qui se posent la question, augmenter notre taux vibratoire nous aide à nous sentir plus heureux. Une haute fréquence nous aide également à pouvoir attirer à nous plus facilement des situations souhaitées. Si vous ne comprenez pas cela, renseignez-vous sur la loi de l’attraction. Vous pouvez aussi regarder le film The Secret, il explique bien les mécaniques quantiques de la loi d’attraction. Vibrer de belles énergies nous aide à nous sentir bien, à vivre dans un monde agréable et à attirer à nous de belles choses. Quand on se sent bien, c’est contagieux, et on peut partager nos énergies aux personnes qui nous entourent.

Alors ? Ca te tente ? Tu veux aussi participer à ce défi ? C’est très simple, rejoint le groupe Facebook Je Prends Soin De Mes Reves et partages nous régulièrement les actions que tu mets en place pour aller mieux et prendre soin de toi.

Les 3 vagues de volontaires de Dolores Canon

Dolores Canon est une hypnotérapeute qui a écrit 19 livres inspiré du contenus exprimé par ses patients. Lors des séances d’hypnose régressive, le patient parle comme s’il était une autre personne. Il verbalise des informations dont il n’avait pas conscience.

Ces informations contenues dans ces livres parlent de la création de l’Univers, de l’origine de nos âmes, des extraterrestres et des starseed, que l’on appelle parfois aussi enfants indigos.

Si ces trois vagues de volontaires pour venir aider la planète existent, Dolores les décris ainsi :

  • La première vague est celle des babyboomers, ces bébés qui sont arrivés en masse après la seconde guerre mondiale. Leur mission est d’incarner un changement de l’intérieur. On ne peut pas aider les humains à changer s’ils n’en ont pas envie eux même. Alors ces âmes se sont portées volontaires pour s’intégrer. Ils ont maintenant entre 40 et 60 ans. Ils ont eu la part la plus difficile, c’est eux qui ont ouvert la voie pour les autres. Ils ont commencé à déconstruire certains modèles.
  • La seconde vague de volontaires est celle qui a l’âge de faire des enfants maintenant. Ce sont des observateurs, ils écrivent pour la presse, travaille dans le cinema, ils documentent l’évolution des humains. Ce sont des personnes qui préfèrent travailler de chez eux pour éviter de ce mélanger avec une civilisation qu’ils ne comprennent pas. Ils ont vraiment du mal à supporter la violence et la densité de cette planète. Leur principale mission est de diffuser de l’énergie et de collecter des informations. Ils doivent faire attention à ne pas se faire absorber leur énergie par les autres.
  • La troisième vague, c’est celle que l’on appelle parfois les enfants indigos. Ce sont des enfants très doués, talentueux. Ils savent que leur mission est d’aider les autres enfants. Ils sont souvent diagnostiqués comme hyperactif mais ils sont en fait surdoués. Ils ne comprennent pas pourquoi les professeurs répètent sans cesse la même chose, ils avait compris dès la première fois. Ils sont doués en peinture, en inventions technologiques.

Quels sont leurs points communs ?

  • Ils ont du mal à gérer leur corps humain, car ils ne sont pas habitués
  • Ils veulent rentrer à la maison, et ne se sentent pas chez eux sur Terre
  • Ils se sentent mieux quand ils apprennent qu’ils ne sont pas les seuls

Quels sont les conseils de Dolores Canon ?

  • Apprendre à se libérer de la peur, car la peur n’existe pas sauf si on la crée dans notre tête. Seul l’amour existe.
  • Tirer des enseignements de cette vie, sinon, on va devoir tout recommencer.

Le livre de Dolores est maintenant disponible en français.

La recette secrète de CocaCola

 

La boisson la plus consommée du monde cache secrètement sa recette de fabrication depuis plus d’un siècle. Ce leader mondial du soda est une entreprise qui a déjà

Cette boisson sucrée est souvent pointée du doigt à cause de son montant en sucre. Mais est-ce le seul ingrédient polémique qui aurait un impact sur la santé ?

Chaque année la consommation de soda augmente

  • Un américain bois en moyenne 170 Litres de soda par an, soit 20 kg de sucre.
  • Une canette de CocaCola contient 10 cuillères à café de sucre.
  • Les mexicains sont les plus gros consommateurs de Coca du monde
  • Au Chiapas, on bois en moyenne 3 canettes par jour et par personnes

 

 

Que ce soit le sucre ou une autre des substances secrètes de la recette à base de feuilles de coca, le consommateur connait une réelle addiction à cette boisson.

Quelles sont les conséquences sur la santé ?

  • Un taux d’obésité infantile anormal
  • Une hausse des taux de lipides
  • Maladies liés à la vieillesse chez des enfants
  • Diabète de type 2

Avec les années, les quantités de soda et les tailles des portions augmentent considérablement. Boire ces aliments en plus grande quantité pourrait-il augmenter la dépendance à ces produits ? Les consommateurs sont-ils tous conscients de ce qu’ils boivent ?

Et le CocaCola light ?

On remplace le sucre par édulcorant. Mais on ne sait pas grand chose sur les conséquences sur la santé de cet élément. Enfin, on pourrait aussi essayer d’aller voir ce que dirait Corinne Gouget :

D’où vient la couleur du Cocacola ?

La couleur brune vient d’un élément que l’on appelle le colorant caramel, le E.150D, qui contient la molécule 4MI. Cette molécule provoque des cancers chez les animaux, comme la leucémie. L’état de Californie a limité le contenu de cette molécule dans les boissons gazeuses. En Europe, pour l’instant, ces ingrédients ne sont pas contrôlés.

 

Gagner de l’argent sur internet

Voilà un an maintenant que j’ai quitté mon poste en CDI, et 6 mois que j’ai créé ma société en ligne. On fait le bilan ?

En sortant d’un métier passionnant qui prenait toute mon attention et mon énergie, j’ai eu besoin de quelques mois pour décrocher. Oui j’étais accros. Je me suis obligée à suivre quelques mois de désintox pour réapprendre à vivre, dormir, manger.  J’ai fait un bilan sur mon parcours et mes envies. J’ai changé 10 fois d’idées sur le métier que j’avais envie d’exercer. J’ai accepter l’idée que je ne serai peut-être plus apte au « monde du travail », et que ce ne serai pas un mal. J’ai décidé de sortir du système pour créer mon propre modèle.

Finalement je ne me suis pas fixée sur un nom de métier. La définition de mon rôle évolue régulièrement :

  • coach de vie
  • youtubeuse
  • bloggeuse
  • webformatrice
  • coach du changement

Ces noms ne font que décrire ce que je fais. Mais le plus important c’est pourquoi je le fais. Tout ce que je fais depuis un an, c’est pour aider d’autres personnes à sortir d’un modèle qui ne leur convient plus. Je veux aider tout un chacun à pouvoir trouver sa mission de vie, être authentique et aligné avec ses valeurs personnelles. Mon but est d’aider chaque citoyen à incarner le changement qu’il aimerait voir.

A quoi ressemblent mes projets ?

Après 6 mois de micro actions alignées avec ce en quoi je crois, je commence à voir des premiers résultats. On me l’avait dit, et je confirme, quand on crée un blog, c’est bien les 6 premiers mois les plus difficiles. Il faut travailler sans obtenir de résultats pour construire un mécanisme qui met du temps avant de porter ses fruits.

Je construis tout ce mécanisme car je me base sur les croyances suivantes :

  • Aujourd’hui nous faisons plus confiance à un consommateur lambda qu’à une grande marque disposant d’un service marketing.
  • Grâce à internet et au cloud, nous sommes capable d’automatiser beaucoup de choses, pour travailler moins d’heures.
  • Travailler seul demande beaucoup moins d’énergie que travailler en équipe, ce qui permet encore une fois de diviser le nombre d’heure.
  • Le bonheur se trouve dans les petites choses, pas seulement dans le travail.
  • Si chacun trouvait en lui le courage de suivre ses rêves, notre monde serait tellement plus beau et agréable à vivre. Les inégalités disparaîtraient.
  • C’est en travaillant sur les blocages de chacun que nous arriverons à débloquer le tout.

C’est donc en suivant ces grands principes que j’ai construit :

  • ma chaîne youtube
  • mon site de coaching
  • mon blog sur l’économie intuitive
  • mon programme de 21 jours pour trouver sa mission de vie
  • mon programme Un Documentaire Par Jour
  • ma boutique de webformations
  • et sûrement encore plein d’idées à venir !

 

Alors comment je m’y prend pour gagner de l’argent sur internet ?

Lilou Macé et Arnaud Riou à la Cigale

Le mois dernier j’ai été voir Lilou Macé et Arnaud Riou à la Cigale. Je suis contente de leur apporter mon soutient et de les suivre. Ils m’apportent beaucoup et m’inspirent tous les jours.

Depuis maintenant 4 ans j’aide Lilou à traduire des vidéos, aider la communauté des traducteurs et organiser les évènements. J’adore l’énergie qui rode autour d’elle. C’est inspirant, une vrai communauté est née. Les fans de lilou se reconnaissent dan sla rue au détours d’une phrase. Toi aussi tu es un délicieux cocréateur ? On se parle de notre défi des 100 jours, on se partage nos réflexions les plus intimes sans se connaître. On se retrouver dans des cafés pour se rencontrer par villes. Nous sommes 40 000 participants francophones sur le site du défi des 100 jours.

J’ai découvert Arnaud Riou, comme de nombreux écrivains inspirants grâce à La Télé de Lilou qui les interviewe. J’ai été le suivre en conférence à Pau lors d’un atelier au 6° symposium international. J’ai adoré son approche simple, concrête du chamanisme. Avec lui on a vraiment le sentiment que le chaman a toute sa place dans l’entreprise et la vie citadine. Il nous a fait faire quelques exercices de reconnexion les uns aux autres très intéressants.

J’ai lu son livre « Réveillez le chaman qui est en vous » et j’étais remplie de joie en constatant que sans avoir jamais étudié le chamanisme, j’avais déjà validé 90% des chapitres dont il parle. Comme quoi tous les chemins mènent à Rome. Le pouvoir des couleurs, des éléments, des animaux et la communication avec les guides est vraiment universelle. Quand on fait un parcours de recherche de sens, de quête spirituelle, la vie nous guide tous dans les mêmes directions. Il y a des étapes nécessaires à passer pour arriver à un certain stade de compréhension, puis pour nous aider à ouvrir notre coeur.

Qu’est-ce que l’ancrage ?

Nous grandissons sur la Terre. Elle nous nourris et nous portes à chaque pas. Quelle relations as-tu avec notre planète ?
L’ancrage est un autre mot pour parler d’enracinement quand on parle de développement personnel. C’est un peu le point de départ de tout chemin.

L’arbre a besoin d’avoir de bonnes racines pour pouvoir fleurir.

L’homme a des racines, il les associe souvent à ses origines. Son ancrage à la Terre est nécessaire pour maintenir son équilibre. Il repose sur ces deux pieds et la tête pointe vers le ciel. Le corps humain est un tuyaux, un canal entre le ciel et la terre. L’importance de la verticalité est connue par tous les pratiquants de la méditation et de la prière. Il est fortement recommandé d’avoir bien les pieds sur terre avant d’initier une méditation ou un voyage astral car c’est ce qui va nous éviter de nous perdre. La Terre est une énorme source d’énergie.

Être enraciné c’est avoir les pieds sur terre.

Le chakra racine

On l’appelle aussi Muladhara. C’est le premier Chakra, celui qui est représenté par la couleur rouge. Il est associé à tous les membres inférieurs : les jambes, les pieds et les organes reproducteurs.
Ce chakra est associé à la réalité, la matérialisation, l’incarnation. C’est la manifestation du concret, du palpable. Certaines personnes sont plus ancrées que d’autres. On les reconnait par leur discours concret et précis.

Quelques pratiques pour bien s’ancrer

  • Imaginer des racines qui poussent des pieds vers le centre de la Terre. C’est un excellent excercice matinal pour un bon réveil énergétique.
  • Marcher pieds nus dans l’herbe.
  • Dormir, s’allonger ou s’assoir par terre.
  • Jardiner, faire pousser les racines des plantes, remporter des orchidées.
  • Faire pousser des graines germées dans sa cuisine.
  • Faire des travaux manuels : poterie, scupture, menuiserie.
  • Danser ou faire du sport, cela aide à être présent dans son corps.
  • Etudier son arbre généalogique.
  • Retourner sur la terre de ces ancêtres.
  • S’investir matériellement dans son lieu de vie, construire sa maison, s’installer confortablement dans son habitat.

 

Pour qui ces pratiques sont-elles importantes ?

Pour les personnes qui ont tendance à papillonner, à être dans la lune, dans leur tête. Pour les personnes qui voyagent en avion et on tendance à perdre le lien avec la terre. Pour ceux qui vivent en ville et on peut de relation avec la nature.