Après le digital, mon Bullet Journal m’aide à me recentrer

Coucou toi,

Comme tu le sais, après mes études je suis entrée la tête la première dans la grande secte du digital. Non je rigole. Mais bon, tu comprends le délire. J’ai petit à petit digitalisé tous mes documents administratifs. J’ai pris l’habitude de noter toutes mes idées sur un support numérique.

L’ultra digitalisme

Tu veux vraiment savoir ? ok. Alors mes applications préférées pour synchroniser mes données c’est : Dropbox, Google Drive, Gmail, Youtube, Trello, Google Agenda, Google Keep, Evernote. J’ai utilisé plein d’autres applications. Et puis j’en ai vendu et testé des centaines. Je trouvais fantastique l’idée de pouvoir trouver une application répondant à chaque type de besoin.

  • Pour noter un évènement : Google agenda
  • Pour scanner un document : Evernote
  • Pour ma liste de courses : Google Keep
  • Pour le doc que m’a envoyé la secrétaire : Google Drive

Tu as compris le truc. Du coup à chaque fois que je dois chercher une information ou la stocker, je dois me rapeller quelle est ma règle. Et en fait mine de rien c’est un point de mon capital « prise de décision » qui s’envole en fumée à chaque fois. A la fin, ça devient épuisant. Maintenant que j’y repense je me sens comme écartelée entre toutes ces applications, tous ces logiciels.

J’ai découvert le Bullet Journal en septembre 2015, et j’avais un petit carnet sous la main, celui que l’on voit dans ma vidéo sur mon sac à doc de digital nomade (minute 2’20).

J’ai fait la tentative, j’ai essayé de faire un bullet journal simplifié avec des objectifs mensuels. L’idée me séduisait, mais concrètement je n’avais jamais l’occasion de sortir mon cahier, mon stylo pour prendre des notes. Mon journal est resté au fond de mon sac à dos.

Quand j’ai quitté mon emploi, j’ai eu cette envie d’écrire. J’ai commencé par écrire sur ordinateur, puis j’ai re-exploré le papier. Mon petit carnet me suivait partout, je prennais des notes des concepts que je découvrais et des réflexions que je menais. J’aimais bien cette idée de pouvoir retrouver dans un cahier à spirale l’essentiel de ma réflexion en période charnière. C’est d’ailleurs grâce à ce carnet que plusieurs mois plus tard j’ai publié mon programme de 21 jours pour trouver sa mission de vie.

Finalement, le livre de Julia Cameron s’est imposé dans ma vie. J’ai suivi son programme de 12 semaines pour libérer ma créativité. J’ai bien écrit mes trois pages tous les matins, sur un cahier dédié aux pages du matin.

J’ai donc finit par accepter l’idée de me promener avec un, deux ou même parfois trois cahiers pour noter mes idées, mes dépenses, suivre des formations, faire des listes et des dessins. Je me sentait prête à donner une place d’honneur au cahier dans ma vie. J’en avais une profonde envie. Quand, comme par magie, Solange Te Parle sort une vidéo sur son Bullet Journal. Sa vidéo a été une grande révélation. C’est tellement simple qu’on y avait pas pensé !

 

C’est quoi un Bullet Journal ?

C’est un cahier pour s’organiser. Il sert à trois choses :

  • se souvenir du passé
  • organiser le présent
  • planifier l’avenir

 

Quelques règles :

  • Cela fonctionne sur tout type de cahier (blanc, noir, à carreau, lignes, points, petit, grand) chacun sa personnalité
  • Chaque page contient un titre (liste du père Noël, choses à dire à mon patron, objectifs pour le mois de novembre)
  • On numérote les pages et on reporte le titre et le numéro de la page dans l’index, au début du carnet
  • On ne saute pas de page, on écrit toujours sur la page suivante
  • Les pages spéciales :
    • Le panorama semestriel
    • La page mensuelle avec les dates, évènements et les objectifs du mois
    • Eventuellement la page hebdomadaire avec les évènement et tâches de la semaine
    • Et des pages de jour, avec les tâches de la journée (il n’est pas obligatoire de le faire tous les jours)

On note les listes de tâches avec des points. En fin de journée on coche les points si la tâche est réalisée. On migre la tâche vers un autre jour le cas échéant. Ou on la raye si elle n’est plus pertinente.

La révélation

J’ai vraiment eu l’impression de recevoir l’illumination. C’est tellement logique, je suis la même personne dans le passé, le présent, et l’avenir. Pourquoi chercher à me diviser ? Je suis la même personne qui a des idées à noter en vrac, des réflexions intimes, des listes de courses et des évènements à noter. L’important est de pouvoir noter ses idées quand elles arrivent, qu’importe l’heure et le lieu, puis de pouvoir retrouver facilement ces idées.

Je ne me pose plus la question « où puis-je bien noter cette idée ? Boh, je m’en souviendrai, de toute façon je sais pas trop où l’écrire » . Maintenant je note avec plaisir dans mon cahier pour qui j’ai développé un profond amour. Et écrire des idées dans l’amour, c’est vraiment puissant, car cela m’aide à aimer chacune des tâches que je dois réaliser. Et le soir je coche avec plaisir les tâches, je m’amuse à colorier les barres d’avancement.

Comme je prends plaisir à écrire dans mon cahier, j’écris plus d’idées sans me sentir enhavie de papiers, post-it, affiches, tickets … Et j’ai l’impression d’avancer plus vite dans mes tâches et mes projets. Cet agenda apparement sans structure, me donne en fait toute la structure dont j’ai besoin pour me libérer et me concentrer sur ma créativité.

C’est le parfait mélange entre flexibilité et structure. Un agenda papier est trop structuré et pas forcément adapté à tous nos besoins. Les pages de notes sont trop petites ou peu nombreuses, les semaines de vacances restent vident.

Le Bullet Journal est l’application qui convient à tous mes usages. C’est une apps modulable à volonté, sans avoir besoin de contacter l’équipe de développeurs pour ajouter une fonctionnalité.

Un cahier pour être 100% soi même

Ecrire dans un même cahier mon bilan de la semaine, mes idées de projets, mes listes de livres à lire, mes rendez-vous de la semaine, et l’avancement sur mes tâches du jour, c’est jouissif ! Tout est concentré dans un petit cahier. Ce petit cahier est une expression intime de ma personnalité. Je suis chacune des pages de mon cahier. Je suis organisée, j’aime planifier, j’aime griffoner, dessiner et colorier, j’aime écrire mon journal intime. Je coche les jours où j’ai bien fait ma routine du matin, mangé du gluten ou fumé une cigarette. J’ai une page dédiée à mes excercices de gratitude. Une autre page est dédiée à l’avancement des formations que je suis en ligne.

Ce cahier m’aide à me recentrer. Je me pose moins de questions. Je suis plus disponible pour ma créativité et ma productivité.

Un grand amour

Ce que j’aime par dessus tout c’est l’idée que j’écris en fait un journal qui pourrait être un livre que je relierais plus tard. C’est un concentré de mes activités et réflexions du moment, qui suivent une chronologie. Je vis le cahier. Le cahier vis ma vie. Nous ne sommes qu’un. Mais quand les pages blanches se termineront, l’heure arrivera de passer au cahier suivant, alors je me séparerai du cahier bleu pour passer au cahier blanc. Le cahier bleu sera cette partie de moi que j’étais entre septembre 2016 et décembre 2016. C’est un témoin précieux.

Je penses que relire un bullet journal est plus intéressant que de relire un journal intime car il est plus complet et nous donne à nous même un panorama de ce à quoi nous portions de l’importance à une époque donnée.

En résumé, j’adore mon Bullet Journal. C’est mon plaisir quotidien. Je remercie le digital pour toute la liberté qu’il m’a donné à une époque où j’étais déjà bien structurée par les contraintes universitaires et professionnelles. Mais je choisis délibérément de lui être infidèle car mon histoire d’amour avec le BuJo (= Bullet Journal) est encore plus excitante. Tu comprends, avec lui je me sens vivante, sauvage. Avec lui je suis enfin moi même. J’ose créer.

Publicités

2 réflexions sur “Après le digital, mon Bullet Journal m’aide à me recentrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s